Ce matin, toute la maisonnée s'est réveillée pour le dernier jour d'école, dernier jour attendu avec impatience par Crapaud 2 qui demande tous les matins depuis 3 semaines: "Y'a école aujourd'hui?" et dernier jour vécu avec Crapaud 1 un peu cafardeux, l'envie dy aller et puis l'envie de ne pas y aller...Les maitresses et asistantes ont eu leurs petits cadeaux "home made", biscuits et confitures.

Et puis au détour d'un article en espagnol vantant les mérites du tourisme rural, cette petite phrase "Escapate de San Fermin"...Petit coup d'oeil rapide au calendrier, nous sommes le 5 juillet, soit 2 jours avant l'ouverture des San Fermines, fêtes de Pampelune connues mondialement grâce à Hemingway, fêtes qui durent 7 jours...Tout le monde en Blanc et Rouge, les courses de toros dans les rues..;Et malheureusement quelques excés et débordements, certains diront trop de monde (les fêtes sont victimes de leur succés comme le Carnaval de Rio ou la Fête de la Bière à Munich) et trop de monde l'"extérieur", ce mot à lui seul peut faire penser que toute personne étrangère à la ville n'est pas la bienvenue et ce n'est pas ça, pour faire simple toute personne qui comprend la philosophie des fêtes et qui la respecte sera la bienvenue.

Alors c'est quoi les San Fermines???

Tout d'abord ce sont des fêtes patronales, on fête donc le saint patron de la ville de Pampelune, Fermin, tout le monde en blanc et rouge, pas de distinction, on fait la fête, on boit (un peu), on mange( un peu plus), on se retrouve en famille, on trouve ses amis (oui ça arrive au coin d'une rue des copains de lycée perdus de vue), on refait le monde, on écoute de la musique, on suit les Bandas...On y va pour cette ambiance, ces rencontres et le plaisir de faire la fête, mais je comprend les habitants de Pampelune, 7 jours c'est long et surtout pour que tout ce gentil monde vive en bonne intelligence, il faut que le Respect soit là, respect pour cette ville qui accueille, respect des traditions, respect des personnes, c'est cet équilibre qui est compliqué à obtenir et pour certains à comprendre.

Pour le côté toros et corridas, ce n'est vraiment pas mon truc donc je ne m'y attarde pas, même si la course des toros est "un jour qui compte", c'est un souvenir d'enfance qui revient chaque année, reveillée tôt pour être devant la télé à 8 heures pour le premier Encierro! Je ne serai pas à Pampelune cette année mais j'ai une pensée pour tous ces festayres! Aupa San Fermin!

san-fermin-a-pampelune_37432