Comme promis voici notre petite recette de fin de semaine...Vous pourrez la réaliser pour le repas familial de dimanche midi, succès garanti! il est de plus en plus rare de voir cette petite volaille sur nos étals (d'ailleurs est-ce bien une volaille??) et l'autre jour, mon boucher m'en a proposé...Un petit temps de réflexion: "cela allait-il plaire aux Crapauds??" et je me suis dit qu'en présentant la chose comme un petit poulet qu'on mange avec les doigts, ça pouvait le faire...Et ça l'a fait!

La recette est composée pour 6 cailles donc il nous faut:

- 6 cailles vidées

- 2 petits oignons

- 65 grammes de raisins sec

-2 cuillères à soupe de miel

Emincer vos oignons et les faire revenir dans une sauteuse avec une bonne cuillère à soupe d'huile d'olive.

Une fois qu'ils sont colorés, vous pouvez ajouter les cailles, les faire revenir sur les 2 faces.

Ajouter les raisins secs et le miel, déglacez avec 50 cl d'eau, un peu de sel, de poivre et de piment d'Espelette, laisser mijoter à couvert pendant une vingtaine de minutes!

Servir très chaud avec de la semoule...Régalez-vous!

Caille

 

Voilà pour la recette!

Pour le reste...Les évènements "Agro Alimentaires" de ces dernières semaines méritent quelques réflexions...Si je ne suis pas étonnée, beaucoup d'émissions sur ce sujet nous ayant alertés, je reste en colère car au lieu de tirer des leçons telles que privilègier les circuits courts (au lieu d'aller acheter à l'autre bout du continent, ou pire de faire un tour du monde "financier" pour acheter à côté...), éviter les mélanges de circuits ( des viandes qui proviennent de différents pays qui au final se retrouvent amalgamer ensemble...va déméler la pelote! ou plutôt séparer le bon grain de l'ivraie!)...Il semblerait qu'on s'oriente vers un renforcement des "normes"...Et qui va pouvoir s'adapter à ces normes en réalisant les investissements nécessaires? Ceux-là même qui nous font avaler n'importe quoi...

Vous le savez, je défends l'alimentation locavore, saisonnivore et le fait maison...Je sais aussi que nous sommes privilègiés de pouvoir avoir le choix de notre nourriture et de nos aliments ce qui en ces temps difficiles n'est pas le cas de tout le monde, toutefois je constate au quotidien que consommer des produits de saison et des produits non transformés surtout ne revient pas plus chers (comparez un plat de lasagne fait vous-même et acheté tout prêt...en plus vous saurez précisément ce que vous avez mis dedans), mais là encore c'est un choix et nous l'avons, je pense à tous ceux qui ne l'ont plus et à qui on adresse ces produits sans aucun scrupule.

A propos de lasagnes, il y a 2 ou 3 ans, je discutais avec une collègue de bureau adepte de plats surgelés cuisinés, elle m'expliquait qu'elle prenait des grandes marques plutôt que des marques distributeurs ou discount quitte à mettre plus chers car "c'était bien meilleur"...J'ai tout de suite penser à elle prête à payer plus pour manger mieux (et avec quelles garanties?? une marge supplémentaire)...et ce qui ne peuvent pas mettre plus, condamnés à manger quoi? On ne sait plus ou plutôt on ne sait que trop bien, des produits qui engraissent et leurs consommateurs et les groupes agro alimentaires...

Vous allez aussi me dire qu'il faut du temps pour cuisiner, faire tout soi même...Tentez l'expérience! Déjà vous retrouvez dans la cuisine un moment avec vos légumes est un excellent anti stress, ce peut être un moment de solitude, un moment de discussion (avec Papa Crapaud, on fait le point de la journée de chacun), un moment en famille (des fois j'épluche les légumes sur la table de la cuisine avec Crapaud 1 qui y fait ses devoirs...) et puis l'objectif n'est pas de faire un repas de fêtes gastronomique tous les soirs, un jambon/purée maison, c'est déjà très bien! un steack haché/haricots verts vapeur avec une noix de beurre, c'est pas mal non plus!

Essayez avec les cailles aux raisins, mettez le chrono en marche!